Coiffure, fitness et soins de beauté

Coiffure : Parce que la taille compte… Choisissez-la bien!

Chaque jour, les travailleurs du secteur de la coiffure encourent des risques professionnels importants, notamment en matière d’exposition aux produits cosmétiques et chimiques. En Belgique, un quart d’entre eux se voient contraints de quitter prématurément leur métier à cause de maladies de la peau et d’allergies occasionnées par les produits cosmétiques et les substances chimiques qu’ils utilisent au quotidien, et ce sans protection adéquate.
C’est la raison pour laquelle, le vendredi 30 septembre 2016, la CSC bâtiment – industrie & énergie a mené une action de sensibilisation dans les salons de coiffure sur l’ensemble du pays. Elle leur a conseillé de porter des gants de protection adéquats à usage unique, tout en insistant sur la taille du gant. Leur utilisation est le seul moyen de lutter efficacement contre les agents chimiques contenus dans les shampoings, les colorants ou les produits de permanente. Nos équipes régionales transformées, pour l’occasion, en envoyés spéciaux, ont informé plus de 3000 travailleurs de la coiffure sur les différents risques encourus au travail. Au total, elles ont visité près de 500 salons et distribué des packs d’informations contenant une brochure sur les droits des travailleurs de la coiffure, une publication spéciale « Parce que la taille compte … Choisissez-la bien ! » ainsi qu’une boite de gants de protection à usage unique (3 tailles disponibles par boite).
Par cette action, la CSC bâtiment - industrie & énergie a saisit, une nouvelle fois, l’opportunité de rappeler l’importance de mener, tant au niveau européen que national, de vraies politiques de santé-sécurité dans le secteur de la coiffure, principalement composé de PME.
Pour plus d’informations, téléchargez la publication spéciale «Parce que la taille compte … Choisissez-la bien!» mentionnée ci-dessus.
Téléchargez ici cette publication en langue allemande.

Coiffure: les efforts des partenaires sociaux commencent à payer !

En marge de la signature d’une déclaration sur la santé et la sécurité en mai dernier, Coiffure EU et UNI Europa Hair & Beauty, les partenaires sociaux européens du secteur de la coiffure, ont signé un nouvel accord santé sécurité ce 23 juin 2016. Il était crucial d’enfin avancer sur ce sujet pour une meilleure protection des travailleurs tant au niveau des conditions de travail qu’au niveau des maladies professionnelles (Troubles Musculo Squelettique, problèmes cutanés ou respiratoires,…). Une étape cruciale reste à franchir: la transposition de cet accord en directive européenne. La balle est à présent dans le camp de la Commission Européenne. 
Téléchargez ici l'accord santé sécurité (disponible uniquement en anglais). 
Pour plus d'info, surfez également sur www.uni-europa.org et www.uniglobalunion.org.

L’Europe se moque des coiffeurs!

Une campagne syndicale internationale dénonce les méthodes utilisées par la Commission européenne en vue de bloquer d’importantes réglementations sociales, à commencer par un accord crucial qui garantirait la santé et la sécurité de centaines de milliers de coiffeuses et coiffeurs.
UNI Europa, le syndicat européen des travailleurs du secteur des services, a lancé une campagne d’affichages ainsi qu’une pétition avec pour slogan « Mieux légiférer, ce n’est pas encore ça ». La CSC bâtiment-industrie & énergie souhaite également s’associer à cette campagne qui dénonce les méthodes utilisées par la Commission européenne en vue de bloquer d’importantes réglementations sociales à commencer par la convention-cadre de santé/sécurité dans la coiffure.  Nous nous élevons contre le programme « Mieux légiférer » qui veut rendre le processus décisionnel au sein de l’Union européenne moins démocratique, qui alourdit les procédures administratives et qui profite plus aux grandes entreprises qu’aux travailleurs.
Cela fait quatre ans que la CSC bâtiment-industrie & énergie et ses partenaires sociaux luttent pour une transcription de la convention-cadre santé/sécurité dans la coiffure en une directive européenne et qu'ils font face aux railleries de la Commission qui laisse entendre que «L’UE ne peut se permettre d’accorder beaucoup d’attention à un sujet de moindre importance», comme si la santé des coiffeurs était négligeable. Nous ne resterons pas les bras croisés plus longtemps, alors que les risques encourus par les coiffeurs sont bien réels: 
  • Les coiffeurs ont dix fois plus de risques de développer des affections cutanées que le reste des travailleurs; 
  • Ils ont cinq fois plus de risques de développer des maladies musculo-squelettiques telles que l’arthrite et la tendinite; 
  • 20% des coiffeurs développent de l’asthme étant donné qu’ils sont régulièrement exposés à des produits chimiques potentiellement cancérigènes.
Pendant que la Commission poursuit ses manœuvres pour bloquer la convention, les coiffeurs développent chaque jour des maladies liées à l’exercice de leur profession.
Pour plus d’informations, visitez le site internet de la campagne sur www.notbetter.eu et soutenez cette campagne en signant la pétition en faveur d’une réelle amélioration de la réglementation européenne en matière de santé sécurité également pour les coiffeurs.

Sursalaire les dimanches et les jours fériés

Lors de la réunion du 19 juin 2014, la commission paritaire de la coiffure, du fitness et des soins de beauté (CP 314) a clarifié la question des suppléments salariaux pour l’occupation du dimanche et des jours fériés dans le secteur. Elle a confirmé que, dans le cadre des prestations effectuées le dimanche et les jours fériés, les sursalaires sont dus sans distinction entre les sous-secteurs de la coiffure, des soins de beauté, ou du fitness.

Indemnités en cas de non fourniture du matériel chez les coiffeurs

Nous vous rappelons que depuis le 1er septembre 2012, votre employeur est tenu de vous indemniser s’il ne vous fournit pas et n’entretient pas les outils de travail nécessaires à la réalisation de vos tâches. 
Quel est le montant de l'indemnité forfaitaire?
Vous pouvez lui réclamer un remboursement forfaitaire annuel de € 408 nets (frais propres à l’employeur).
Vous pouvez également, si vous le souhaitez, utiliser votre propre matériel de travail. Dans ce cas, vous devrez signer chaque année une déclaration attestant de votre volonté de faire usage de tout ou partie de votre propre matériel de coiffure. Bien évidemment, dans ce cas de figure, le remboursement forfaitaire ne sera pas dû par votre employeur.

CCT Santé Sécurité

La convention collective du 25 janvier 2012 portant sur la prévention des risques pour la santé dans le secteur de la coiffure s’applique aux employeurs de la CP 314 et aux travailleurs qu’ils occupent.
Elle s’inscrit dans le cadre de la directive européenne du 12 juin 1989, de la loi sur le bien-être du 4 août 1996 et du chapitre 9 de la convention sectorielle du 8 juin 2011 portant des mesures pour les rémunérations, la formation et les conditions de travail.
Téléchargez ici l'intégralité de la convention santé sécurité.

Liste positive des produits cosmétiques

Téléchargez ici la liste positive des produits cosmétiques établie par le Centre pour l’Environnement de la ville de Stockholm sur base de l’analyse des déclarations des producteurs, liste extraite du magazine danois Spejlet de juin.
Nos collègues syndicalistes danois considèrent ces produits comme n’étant pas nocifs, ne provoquant pas d’irritations locales ou de dégâts pour l’environnement.

Contact

François Laurent - Secrétaire national
  • Responsable sectoriel national
    • Coiffure, fitness et soins de beauté

Contact régional

Pour obtenir les coordonnées de la personne de contact au niveau régional, veuillez sélectionner votre région sous la rubrique Fédérations professionnelles.