Construction

A travail égal, salaire égal, aussi pour les travailleurs détachés !

Aujourd'hui, le Parlement Européen à Strasbourg a approuvé la révision de la directive de détachement, finalisant ainsi un chantier important pour un marché interne plus social. Bien que la directive comprenne certainement quelques éléments positifs, il reste encore un long chemin à parcourir pour mettre fin aux abus.

L'avancée principale est que dorénavant, les travailleurs détachés en Europe doivent gagner autant que leurs collègues. Cela ne veut pas uniquement dire que les salaires minimums s'appliquent, mais également les salaires sectoriels. C'est aussi le cas pour les heures supplémentaires, les primes, etc. De plus, la directive apporte plus de précisions par rapport aux frais de voyage et de logement qui sont à charge de l'employeur dans le pays d'origine. 

Les Etats membres obtiendront aussi plus de compétences pour imposer des critères au sujet des conditions de logement et d'accommodation des travailleurs détachés. 

L'accord n’est toutefois qu’un compromis, ce qui signifie que beaucoup de points n'ont pas été réalisés. Tom Deleu, secrétaire international de la CSCBIE déplore que la proposition du Parlement Européen d'interdire des constructions de détachement via plusieurs pays faisant appel à des bureaux d'intérim, ne soit pas retenue dans le texte final.

Le règlement européen en matière de sécurité sociale pour les travailleurs détachés fait actuellement aussi l'objet d'une révision. La CSCBIE revendique que les cotisations de sécurité sociale soient payées dans le pays d'occupation et ne soit transférées qu'après contrôle. Les services d'inspection du pays d'accueil doivent obtenir plus de moyens et de compétences.

La CSCBIE interpelle le gouvernement à saisir l'occasion de la révision de la directive de détachement pour introduire une politique de contrôle et de sanction beaucoup plus stricte. La CSCBIE et les ouvriers de la construction belges attendent plus d'ambition des leaders politiques européens et nationaux. La situation dans le secteur de la construction est et reste catastrophique.

Travailler dans la construction c’est pénible ! Pas de relèvement de l’âge de notre pension !

L’âge de la retraite a été relevé à 67 ans sans ‘véritable’ concertation sociale.

Le ministre des pensions Bacquelaine n’en démord pas et s’entête même à rendre le régime des pensions encore plus compliqué et imprévisible, laissant les ouvriers de la construction avec de nombreuses questions quant au moment où ils pourront bénéficier d’une pension bien méritée.

Les propositions actuelles accordent trop peu d’importance aux métiers lourds. En effet, ceux-ci n’influencent guère le montant et l’âge de la pension.

Téléchargez ici notre cartoon

Avantage social construction

Geld
Qui a droit à l'avantage social construction ?
  • Cet avantage social est payé à tous les ouvriers de la construction affiliés à une des 3 organisations syndicales qui ont travaillé dans le secteur du 1er avril 2017 au 31 mars 2018.
Quel est le montant ?
  • L’avantage social équivaut à € 0,62 par jour presté ou assimilé au cours de la période de référence avec un maximum de € 135.
  • Les jours pris en considération pour le calcul sont les suivants :
    • les jours effectivement prestés ; 
    • les jours de la 1ère semaine de salaire garanti en cas de maladie ; 
    • les jours fériés ; 
    • les jours de petits chômages (absence rémunérée pour cause de naissance, mariage, décès,…) ;
    • les jours de vacances annuelles ;
    • les jours de repos compensatoires ; 
    • tous les jours de chômage intempéries ; 
    • les jours de chômage économique ou pour une autre raison, à raison de maximum 20 jours ; 
    • les jours de congé éducatif payés avec un maximum de 5 jours ;
    • les jours de formation syndicale.
Quand la prime est-elle payée ?
  • La prime syndicale sera payée à partir du lundi 18 juin 2018.
Que dois-je faire ?
  • Veuillez indiquer votre numéro de compte sur la carte.
  • Veillez à ce que vous soyez en ordre avec votre cotisation d’affiliation.
  • Vous pouvez remettre tout simplement ce document auprès d’un centre de service de la CSC ou un secrétariat de la CSC - bâtiment – industrie & énergie.
  • La prime syndicale est payée par la CSC sur base d’un document envoyé par le Fonds de Sécurité d’Existence Constructiv aux ouvriers de la construction à partir du 4 juin 2018.
Vous trouverez de plus amples informations sur l'avantage social construction en cliquant sur ce lien.

Timbres intempéries

Tijdelijke werkloosheid
Qui a droit aux timbres intempéries ? 
  • Nos affiliés de la construction occupés dans une entreprise dont l'indice ONSS commence par 024 (gros oeuvre) ou par 054 (couvreurs de toiture) ont droit aux timbres intempéries.
Quel est le montant de la prime ?
  • Le montant indiqué sur cette carte correspond à 2 % du salaire brut à 100 % gagné durant la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017 inclus.
Quant la prime est-elle payée ?
  • Le premier paiement des timbres intempéries sera effectué le mercredi 25 avril 2018.
Que dois-je faire ?
  • Les cartes intempéries seront distribuées aux travailleurs du secteur à partir du 6 avril 2018.
  • Veuillez noter votre numéro de compte bancaire sur la carte.
  • Veillez à ce que vous soyez en ordre avec le paiement de vos cotisations.
  • Remettez la carte remplie à un centre de service de la CSC ou à un secrétariat professionnel de la CSC bâtiment - industrie & énergie
  • La CSC se charge du paiement.

Jours de repos compensatoires 2017

Bouwvakkers op werf
Quels sont les jours de repos compensatoires de 2017 ?
  • Le 3, 4, 5 et 6 janvier 2017
  • Le 13 & 14 avril 2017
  • Le 26 mai 2017
  • Le 22, 26, 27, 28 et 29 décembre 2017
Attention ! Les jours de repos des 2, 3, 4 et 5 janvier 2018 sont payables fin 2018 !
Que dois-je faire ?
  • A partir du 17 novembre 2017, le Fonds de Sécurité d’Existence procède à l’expédition des formulaires des jours de repos compensatoires.
  • Ces formulaires seront envoyés soit à l’employeur, soit à son secrétariat social.
  • L’employeur est tenu de délivrer les formulaires à l’ouvrier au plus tard pour le 8 décembre 2017. 
  • Veuillez remettre ces formulaires au plus vite à un centre de services de la CSC  ou à un secrétariat de la CSC bâtiment – industrie & énergie.
  • N’oubliez pas d’indiquer le numéro de votre compte bancaire sur ce formulaire ! 
  • Si vous n’avez pas reçu de formulaire, nous vous conseillons de contacter votre employeur.
  • Si nécessaire, vous pouvez également contacter votre centre de services CSC ou un secrétariat de la CSC bâtiment – industrie & énergie.
  • Nous vous conseillons aussi de vérifier l’exactitude des données sur le formulaire.
Quel est le montant de l'indemnité ?
  • L’indemnité est fixée en fonction du salaire du 4ième trimestre de l'année en cours sur base du barème mentionné sur le formulaire.
  • Si le Fonds de Sécurité de l‘Existence ne connaît pas le salaire horaire, les formulaires seront tout de même établis.
    Vous devez dès lors transmettre une copie d’une des fiches de salaire du quatrième trimestre 2016.
    S’il apparaît que durant la période de référence (du 1/10/2016 au 30/9/2017) vous avez été mis au chômage économique au moins 75 jours, le montant journalier sera calculé proportionnellement.  
Quand les jours de repos sont-ils payés ?
  • Le premier paiement est prévu le vendredi 1er décembre 2017.

    PEB ... 3 lettres qui font peur !

    Le POOL Construction lance une nouvelle campagne de promotion visant à sensibiliser et encourager la "Performance Energétique des Bâtiments" (PEB). Un projet ayant pour objectif d'encourager et d'accompagner les entreprises de la construction en matière de PEB et ce, en Région wallonne avec une priorité sur la région de Charleroi.
    Depuis 2010, tout particulier souhaitant construire une maison en Région wallonne est soumis à la réglementation PEB (Performance Energétique des Bâtiments). Chaque nouvelle habitation doit en effet répondre aux critères de performances énergétiques repris dans cette réglementation qui a encore été  encore renforcée en début d’année. Le but est en effet de se préparer aux exigences que la Wallonie imposera en 2021, à savoir aboutir à une consommation d’énergie quasi nulle pour les bâtiments neufs. 
    Pour ceux qui maîtrisent ces nouvelles techniques et nouveaux matériaux en matière d’isolation, il est clair que les possibilités d’emploi ne manqueront pas. En 2008 déjà, la CSCBIE de Charleroi avait donc lancé l’idée d’un partenariat sectoriel pour développer la formation des travailleurs dans ce domaine de pointe. 
    «Notre volonté était de réunir les forces locales et développer ensemble des programmes pour faire en sorte que les entreprises de la région disposent de main d’œuvre qualifiée dans ces nouvelles techniques. On sait en effet que les besoins seront croissants, en particulier dans la région de Charleroi où les logements affichent en moyenne 70 ans d’âge» explique Marc Moreau, secrétaire de la CSCBIE. 
    L’idée a donc germé et avec l’appui du Groupe de développement stratégique de la région de Charleroi, un «Pool construction Charleroi» a vu le jour en 2013. Basé à la Maison de l’Energie, il offre aujourd’hui un  service aux entreprises demandeuses d’informations et de formations sur les matières de plus en plus pointues en lien avec la construction durable. Des formations sur mesure sont donc proposées, en particulier sur la PEB, un sujet qui suscite encore beaucoup d’interrogations chez les professionnels du bâtiment, mais aussi chez les particuliers.  
    En ce mois de septembre, le Pool Construction lance une campagne pour sensibiliser et encourager la PEB. Deux courtes capsules vidéos explicatives ont été réalisées.

    Nous recherchons des délégués construction

      
    • Contrairement à de nombreux secteurs, le secteur de la construction n'organise pas d'élections sociales. 
      Dans la construction, les délégués ne sont pas élus mais directement désignés. C'est la raison pour laquelle la CSC bâtiment – industrie & énergie mène continuellement une campagne "action délégué construction".
    • Téléchargez ici la version de cette brochure en allemand.   

    Objectifs de la campagne de recrutement de délégués

    • Cette action a pour objectif de recruter des délégués dans les entreprises dans lesquelles la CSC n’est pas encore représentée ou de renforcer certaines équipes existantes. 
    • Les délégués font un excellent travail, ils constituent le pilier principal de notre organisation. Malheureusement, tous les travailleurs n’ont pas la possibilité de s’appuyer sur un délégué. 
      C’est pourquoi la CSCBIE recherche en permanence des candidats délégués dans ce secteur. 
    • A travers cette action, la centrale souhaite convaincre des travailleurs de la construction à poser leur candidature afin de désigner des délégués dans des entreprises où elle n’a pas encore de délégation, où il reste encore des mandats à répartir ou bien où des délégués doivent être remplacés. 
    • Ce secteur aussi a besoin de personnes qui défendent les intérêts de leurs collègues. Des délégués qui, en concertation avec l’employeur, s’attellent à un climat de travail positif et serein. 
      A travers des visites de chantier, les délégués sont attentifs au bien-être et à la sécurité au travail. Ils collaborent à la recherche de solutions et jouent le rôle d’intermédiaire entre leurs collègues et la direction. 
    Surfez alors sur www.devenezdeleguecsc.be Sur le site de la campagne "Action délégué construction" vous trouverez:
    • la procédure de désignation,
    • la mission et les droits du délégué,
    • des informations sur la formation,
    • des témoignages d'autres délégués.
    Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à contacter votre secrétaire régional.

    Contact

    Patrick Vandenberghe - Président
    Responsable sectoriel national
    • Construction

    Contact régional

    Pour obtenir les coordonnées de la personne de contact au niveau régional, veuillez sélectionner votre région sous la rubrique Fédérations professionelles.